L’avidité du pouvoir.

Quelle fut la cause de l’affaiblissement de l’église primitive ?                         L’avidité du pouvoir

Qu’est ce qui a retenu l’église dans cet état rétrograde ?                                  L’avidité du pouvoir.

Qu’elle était la cause de la prospérité et de puissance de l’église primitive ?

Le manque de désir de gouverner

Qu’est ce qui fera de nous une puissance pour le bien ? qu’est ce qui nous enflammera pour Dieu d’une telle manière que les autres viendront voir comment nous brûlons pour l’amour de dieu ? Le retour vers la Pentecôte et le puissant désir de nous appeler avec simplicité mutuellement « frères ».

Alors tous les titres et les rangs tomberont comme des feuilles mortes.

Jacques et Jean voulaient régner. Chacun voulait une bonne place à côté du Roi dans la gloire ! Oui mais quand la pentecôte fut venue, l’avidité du pouvoir s’envola pour toujours ! Pauvre Jean il n’a même pas eu le bonheur de devenir président d’une fédération ! Tous les autres apôtres étaient déjà morts et ensevelis mais Jean encore en vie, sans honneurs et sans gloire. Pauvre exilé !

Quand la puissance du Saint Esprit vint sur les apôtres et commença à agir en eux, ces hommes furent contents de s’appeler simplement « frères » et l’avidité de régner sur les autres ne trouva plus de place dans leurs cœurs.

Que cela soit parmi nous à jamais

Extrait du journal Viens et Vois d’Octobre 1934     Auteur Inconnu


Retour